Bien se nourrir pour une bonne santé bucco-dentaire

Bien s’alimenter chaque jour est essentiel pour conserver une bonne santé générale et bucco-dentaire. Découvrez nos conseils pratiques d’alimentation et d’hygiène.

Notre alimentation quotidienne doit nous apporter les nutriments et vitamines indispensables. Protéines, fruits et légumes, céréales et produits laitiers absorbés quotidiennement sans grignotage vont contribuer à maintenir notre dentition en bonne santé. Découvrez toutes les bonnes habitudes alimentaires à mettre en place…
Que penser des dentifrices au charbon ?

Que penser des dentifrices au charbon ?

Le dentifrice au charbon est vanté pour ses vertus blanchissantes. Pour autant, est-il vraiment efficace ? Sur ce point, les spécialistes ont tranché. La réponse est non ! Voici pourquoi il vaut mieux les éviter.

Dans les rayons des supermarchés, l’offre est large, du tube spécial dents sensibles, au dentifrice aux huiles essentielles, en passant par celui qui blanchit les dents… Nous avons le choix du roi ! Il est un autre type de dentifrice qui fait parler de lui : celui à base de charbon. Étonnant par sa couleur (noire), ce produit peut séduire par ses promesses, notamment son effet blanchissant, et son origine naturelle. Mais il n’est pas sans danger pour les dents…

Pourquoi se méfier des dentifrices au charbon végétal ?

Notons d’abord que la plupart de ces dentifrices à base de charbon végétal ne contiennent pas de fluor, pourtant essentiel pour prévenir les caries. Et s’ils en contiennent, celui-ci est absorbé par le charbon et donc sans effet… L’autre problème, et non des moindres, est que nous ne connaissons pas la taille des particules de charbon contenues dans ces produits. Le risque est donc de se brosser les dents avec un dentifrice plus abrasif que polissant… Or, cela peut avoir de graves conséquences sur l’émail des dents. Il faut savoir, en effet, que la couche d’émail est indispensable pour les dents pour prévenir l’apparition des caries. Une fois éliminé, l’émail ne se régénère pas…

Alors que faire ?

Mieux vaut éviter les dentifrices « naturels » ou faits maison, et vous l’aurez compris, ceux à base de charbon végétal. Pour vaincre les tâches sur vos dents, après avoir bu du café, du thé, ou encore du vin rouge, le bon réflexe est de se rincer la bouche à l’eau claire. Pour votre dentifrice, demandez conseil à votre chirurgien-dentiste, afin d’éviter ceux qui contiennent des perturbateurs endocriniens. L’ingrédient à éviter à tout prix est le triclosan. Les arômes et les colorants sont aussi à surveiller dans la mesure où ils peuvent provoquer des allergies ou des intolérances. La règle est donc de toujours bien lire la composition !

Opter pour une brosse à dents électrique

La brosse à dents électrique cumule plusieurs avantages qui en font une alliée de choix pour une hygiène dentaire efficace.

La brosse à dents électrique est très efficace grâce à ses mouvements rotatifs. Le brossage électrique permet d’enlever davantage de plaque dentaire qu’un brossage classique, tout en assurant une pression sans agressivité pour l’émail et les gencives. Facile d’utilisation et ludique, la brosse à dents électrique est particulièrement adaptée aux personnes âgées et aux enfants.
Vous pensez être au top du brossage de dents ?

Vous pensez être au top du brossage de dents ?

"

Voici les « bonnes » habitudes que vous devez perdre… Vous êtes convaincu d’être au top de l’hygiène bucco-dentaire, de figurer parmi les premiers de la classe en la matière ? Et pourtant, sans le savoir, vous commettez peut-être des erreurs…

Vous le savez (on vous l’a dit et répété), chaque prise alimentaire doit être suivie d’un brossage des dents. Et ça tombe bien, parce que vous avez toujours sur vous le matériel nécessaire. À peine votre cuillère à dessert posée sur la table, vous filez vous brosser les dents. Halte, revenez et attendez quelques minutes… En effet, il faut laisser à votre bouche le temps nécessaire pour neutraliser les acides de votre repas (sous l’effet de la salive). Une demi-heure est le bon timing. Et dans l’intervalle, un rinçage à l’eau claire est une bonne idée. De même, le brossage, c’est trois fois par jour… Au-delà, vous risquez de fragiliser vos dents surtout si vous êtes de ceux qui utilisent une technique intensive, autre « bonne » habitude à laisser derrière vous…

Frotter ses dents trop énergiquement : une fausse bonne idée…

Votre poignet s’agite, vous brossez vos dents comme vous récurez votre tapis taché pour être sûr d’éliminer le maximum de plaque dentaire… Attention : vous faites complètement fausse route ! Non seulement, vous malmenez votre brosse à dents qui n’a rien demandé mais, en sus (et plus grave) vous agressez vos dents et vos gencives ! Le risque d’un brossage trop énergique des dents est leur déchaussement (avec à la clé une greffe gingivale…). Pour rappel, le brossage doit durer deux minutes, et être fait en douceur de la gencive vers la dent (du rouge vers le blanc). Choisissez toujours une brosse à poils souples. Bien sûr, pensez aussi à changer votre brosse à dents plusieurs fois par an (tous les trois mois environ).

… comme utiliser des bains de bouche trop souvent

Si vous êtes adepte des bains de bouche, sachez y recourir avec parcimonie surtout quand ils contiennent de l’alcool, car ils dessèchent la bouche ! Contre la mauvaise haleine (halitose), quelques précautions s’avèrent plus utiles comme : un brossage régulier et selon les règles de l’art, la consommation d’eau en quantité nécessaire, la limitation des épices, du café, de l’alcool ou encore la mastication de chewing-gum sans sucres. Des bains de bouche spécifiquement destinés aux personnes ayant une mauvaise haleine peuvent aussi être intéressants. Demandez conseil à votre pharmacien !

"

9 mois de vigilance dentaire

Les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes par rapport à leur santé bucco-dentaire au cours de leur grossesse. En effet, une infection non soignée peut provoquer un accouchement prématuré.

Notamment à cause de l’imprégnation hormonale, la bouche des femmes enceintes est plus fragile envers certaines affections bucco-dentaires, comme les gingivites. Une visite préventive de contrôle entièrement remboursée par la Sécurité sociale est prévue à partir du 2e trimestre de grossesse.
L’hypersensibilité dentaire : quèsaco ?

L’hypersensibilité dentaire : quèsaco ?

Les sensibilités dentaires se caractérisent par des symptômes douloureux au chaud et au froid, ainsi qu’au brossage. La cause en est, le plus souvent, des gencives rétractées ou un émail usé.

L’hypersensibilité dentaire est une affection qui reste fréquente et se caractérise par des douleurs dans la bouche, relativement similaires à celles provoquées par un événement carieux. Sauf qu’ici, ce n’est pas seulement une dent qui souffre mais l’ensemble de la denture. Il est temps de consulter ! Le plus souvent, l’hypersensibilité dentaire est due à des gencives rétractées ou à un émail usé qui vont impacter les terminaisons nerveuses de la bouche, et donc la rendre douloureuse. Cette sensation peut toutefois être prévenue en adoptant les bons gestes pour préserver l’émail comme éviter les prises alimentaires (et les boissons !) trop acides qui ont tendance à rendre les dents friables, mais aussi les sodas (light ou non). Le vinaigre n’est pas recommandé de même que les médicaments contenant de la vitamine C.

Choisissez aussi le bon matériel !

Vous le savez, vos dents sont fragiles et méritent d’être protégées par au moins deux brossages quotidiens. Cela étant, il est impératif d’utiliser un bon matériel d’hygiène, surtout en cas d’hypersensibilité dentaire, c’est-à-dire une brosse à dents souple et du dentifrice fluoré. Au brossage, le geste doit être délicat et s’effectuer de la gencive vers le bout de la dent, avec un mouvement de rouleau. Sachez que le brossage horizontal peut être responsable d’une perte de la hauteur de gencive, et provoquer progressivement une usure de la dentine.

Attention à la plaque dentaire

La récession gingivale provoquant les douleurs peut aussi être imputée à la plaque dentaire et au tartre. Ces deux phénomènes entraînent une inflammation et une rétractation des gencives. Or là encore, il est possible d’en prévenir les méfaits avec un brossage réalisé dans les règles de l’art, du rouge vers le blanc, mais aussi grâce au recours à un fil dentaire le soir pour nettoyer l’espace interdentaire, inaccessible avec la seule brosse à dents. Bien entendu, la consultation annuelle est un acte essentiel pour procéder à un nettoyage professionnel.

Quid des dentifrices pour dents sensibles ?

Dans le commerce, vous trouverez pléthore de dentifrices spécifiques aux dents sensibles. Utilisés au long cours, ces derniers sont efficaces grâce aux minéraux qu’ils contiennent, destinés à obstruer les porosités dentaires. L’UFSBD conseille de laisser agir un léger film sur vos dents après le brossage, et, sur certaines dents très sensibles, de ne pas hésiter à remettre un peu de dentifrice pour le laisser agir. Pour faire votre choix parmi les solutions existantes, le mieux est de vous en remettre aux conseils de votre chirurgien-dentiste ou de demander à votre pharmacien habituel. Mais les dentifrices même dédiés à l’hypersensibilité dentaire ne sont pas magiques… Parfois même, ils n’auront pas l’effet escompté. Dans cette situation, certains produits désensibilisants pourront être nécessaires comme des vernis qui vont venir combler les microtrous de la dentine. Cela bien sûr, sur les recommandations et la surveillance de votre chirurgien-dentiste !