Beaucoup de dentifrices commercialisés se disent « sans fluor ». Mais ces produits sont-ils exempts de danger pour nos dents, sachant que le fluor est utilisé pour prévenir le risque de caries ?

Grâce à l'introduction du fluor dans les dentifrices depuis 1947, la prévalence de la carie dans le monde a diminué de façon considérable, rappelle l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire). Cela grâce aux ions fluorures qui interviennent à différents niveaux et qui ont, notamment, un rôle antiseptique vis-à-vis des germes cariogènes.

D’où l’intérêt de « tuer » les bactéries dans notre cavité buccale…

Pour la petite histoire, revenons d’abord sur la formation de la carie. Dans notre bouche, des bactéries viennent adhérer à la surface de l’émail pour former ce que l’on appelle un biofilm qui constitue la plaque dentaire. Une fois installées, les bactéries qui la constituent transforment les sucres que nous ingérons en acides qui vont être à l’origine des caries. C’est pourquoi, dès l’origine, pour préserver sa dentition, il est important de limiter la formation du biofilm en réduisant le nombre de bactéries dans notre bouche !

L’apport du fluor !

C’est précisément à ce niveau qu’intervient le fluor de nos dentifrices. En s'incorporant dans l'émail dentaire, il le renforce en le rendant plus résistant aux attaques acides lors de chaque prise alimentaire solide ou liquide. Le fluor assure ainsi un rôle protecteur majeur. En outre, l’UFSBD rappelle que des études scientifiques récentes ont également apporté la preuve de la capacité du fluor à stopper la progression de la maladie carieuse et même à inverser le processus carieux au premier stade de la carie, grâce à une reminéralisation des surfaces lésées.

Quid en cas de surdosage ?

Seulement voilà, il est parfois reproché au fluor d’être « nocif » en cas de surdosage. En effet, à fortes doses, cet oligo-élément peut « intoxiquer » la personne qui l’ingère : on parle alors de fluorose. Mais cela n’intervient qu’avec l’ingestion d’une forte quantité de dentifrice et en particulier chez les enfants ne sachant pas recracher correctement au moment du brossage. Mais il faut savoir, toutefois, que le fluor est très réglementé. Ainsi, dans les cosmétiques, les ions fluor sont limités à la dose de 0,15 % (soit 1 500 ppm, soit l’unité entérinée par l'usage dans le domaine bucco-dentaire). Cela signifie que correctement utilisé et selon les recommandations en vigueur, votre dentifrice ne peut pas vous faire de mal ! Chez les enfants, en outre, il convient d’utiliser des dentifrices adaptés à leur âge, et contenant la dose de fluor nécessaire (par exemple, moins de 1 000 ppm chez les moins de 6 ans). En cas de doutes ou de questions, n’hésitez pas à en parler avec votre chirurgien-dentiste !